C’est en 1890 qu’un dentiste londonien dénommé Woolf Kraus a pour la première fois mis au point un protège dents. À l’origine, cet appareil était destiné à protéger les boxeurs de l’époque contre les lacérations des lèvres et des coupures pendant les combats. Il faut attendre les années 1970 pour voir naitre le protège dent moderne. C’est le dentiste pédiatrique canadien A. W. S. Wood qui l’a mis au point. Son but est d’éviter les blessures sur la dentition des jeunes joueurs de hockey de son pays. Depuis le mois de mars 2016, il est possible de trouver dans le commerce des proteges dents connectés. Ces appareils sont en mesure de juger la puissance des coups reçus par un sportif. De cette façon, les arbitres sont informés s’il subit une grave commotion et peuvent donc arrêter le combat afin d’éviter toute séquelle.

Les différentes sortes de protège-dents

Nous avons vu précédemment que le protège dentsest conçu pour protéger la dentition des sportifs. C’est pourquoi il existe des protège-dents simples qui vont protéger la dentition supérieure du sportif. Quant au protège dent double, il assure la protection complète des dents. Cependant, ce dernier peut entrainer des difficultés respiratoires pour le sportif, ce qui est susceptible d’amoindrir ses performances.

Qui devrait porter des protège-dents ?

Les proteges dents sont conçus pour protéger les dents des sportifs contre les risques de blessures. Il est donc logique que les premiers à les porter soient les pratiquants de sport de contact. Il s’agit notamment des boxeurs, des rugbymen, des hockeyeurs, et des joueurs de football américain. Mais, de plus en plus, les autres sportifs n’hésitent pas à mettre ce genre de protection. C’est le cas particulier des pratiquants de taekwondo, du squash, du basket-ball, du rouli-roulant, de la gymnastique, du full contact, du karaté, du kickboxing, du Muay Thai et du football.