Les analyse génétique sont utiles pour de nombreuses raisons. L'une des utilisations les plus courantes consiste à déterminer si deux ou plusieurs personnes sont étroitement liées. Dans les enquêtes criminelles, cela peut aider les enquêteurs à établir des relations entre plusieurs suspects. En outre, les preuves génétiques recueillies sur une scène de crime peuvent conduire à l'identification d'un suspect inconnu qui s'avère être le proche parent d'une personne. Le plus souvent, cependant, les enquêteurs utilisent les preuves génétiques pour exclure des personnes comme sources possibles de matériel biologique laissé sur une scène de crime. Par exemple, seule la moitié de la population porte intacte chaque paire de chromosomes dans chaque cellule de manière à avoir des paires correspondantes à des emplacements chromosomiques appelés loci (sites numérotés sur un chromosome).

Néanmoins, le plus souvent les analyses génétiques sont effectuées dans un cadre de recherche scientifique afin de développer un nouveau traitement par exemple. Cependant, les tests génétiques sont déjà largement disponibles à des fins commerciales. Cela a soulevé des questions concernant les abus potentiels de l'information génétique et la discrimination possible sur cette base. On peut faire valoir que ce n'est pas tant la disponibilité de ces technologies que leur utilisation responsable par la société qui doit être débattue.

La plupart des laboratoires proposant ce genre de solution se doivent de respecter une éthique, informer les individus principalement sur les avantages et les risques des analyses génétiques, la confidentialité et la sécurité des données personnelles. Cependant, il est souvent difficile d'informer les gens sur les avantages ou les inconvénients qui les attendent lorsqu'ils soumettent un échantillon à l'analyse, car beaucoup de choses restent inconnues dans ce domaine qui évolue rapidement.