Le botox de son nom scientifique toxine botulique, est en réalité sécrétée par une bactérie. Cette bactérie est d'ailleurs à l'origine de la maladie appelée botulisme. Cette maladie a fait des ravages jusqu'au début du 19ème siècle. La plupart du temps due à un manque de précautions d'hygiène dans la préparation de charcuteries et de salaisons et qui a pour conséquence, de nombreux empoisonnements. Dans les années 50, un chercheur s'aperçoit que cette bactérie possède malgré tout certaines propriétés : en effet, lorsque l'on injecte celle ci, à des doses réduites dans un muscle, elle provoque un relâchement empêchant la conduction nerveuse. Elle a été utilisée au tout début, à des fins thérapeutiques, pour des troubles oculaires et pour traiter les spasmes laryngés.

La toxine botulique et l'esthétique

A partir des années 90, cette fameuse toxine botulique est utilisée en esthétique aux Etats Unis et ceci grâce aux études d'une ophtalmologue et de son époux dermatologue. Leurs recherches concluent que cette toxine est efficace pour réduire et traiter les rides d'expression et notamment la ride du lion. En France, la toxine botulique est commercialisée sous le botox ou de vistabel en 2003. Le succès est réel dès la première année, puisque 32 millions d'exemplaires sont vendus lors de sa sortie sur le marché.

L'efficacité du botox

En esthétique, la toxine botulique est utilisée essentiellement sur la partie supérieure du visage, c'est à dire au niveau du front, entre les sourcils et sur la fameuse patte d'oie. Dès la première injection l'efficacité est visible. L'atténuation des rides va apparaitre à partir du troisième jour. Un médecin situé à Nice s'est spécialisé sur la pratique du botox. On trouve sur son site www.philippeletertre.com/medecine-esthetique/botox toutes les explications, toutes les étapes et le déroulement d'un traitement. Il expose également les contre indications et les effets indésirables que peut occasionner, heureusement rarement, ces injections de botox.